Association des professeurs de l'École Polytechnique de Montréal

GRÈVE À POLYTECHNIQUE

GRÈVE À L'ÉCOLE POLYTECHNIQUE DE MONTRÉAL Jeudi le 28 mars 2013, les professeurs et les chargés d’enseignement membres de l'Association des Professeurs de l'École Polytechnique (APEP) ont tenu une journée de grève pour protester contre l’absence d’offres salariales et contre les différentes mesures dilatoires exercées par la Direction de l’École Polytechnique depuis le 1er juin 2012. L’APEP avait obtenu un mandat de grève de la part de ses membres à la suite d’un référendum. Ceux-ci s’étaient prononcés à 73,2% en faveur d'un mandat de grève, avec un taux de participation de 81%. Les salaires et le régime de retraite sont au cœur du litige. Bien que l'APEP se soit prêtée de bonne foi à l'examen de modifications importantes au régime de retraite, l'APEP a fait face à une attitude intransigeante de la Direction de l'École Polytechnique lors de la dernière rencontre de négociation, en particulier par le refus de déposer des offres salariales. Autrement dit la partie patronale a coupé les négociations au moment ou un accord était proche et a demandé ensuite la conciliation auprès du Ministre du Travail. Il y a eu jusqu’à présent 35 rencontres de négociations, dont 15 portant sur les salaires des années 2012 à 2015 (sans compter les dizaines d’heures de négociation pour le régime de retraite, étalées sur un an et demi). Lors de l’assemblée générale extraordinaire du 21 février 2013, les membres de l’APEP ont rejeté les dernières offres salariales de la Direction à une forte majorité de 86%. À la demande de la partie patronale, qui lui faisait miroiter le dépôt de nouvelles offres salariales, et dans un geste de bonne foi et d’ouverture, le comité de négociation de l’APEP a déposé le 4 mars 2013 des demandes salariales fortement diminuées, demandant ainsi à la Direction de déposer de nouvelles offres salariales. À la rencontre du 11 mars 2013, la Direction a refusé de déposer de nouvelles offres, a contesté les arguments du comité de négociation, l’a accusé de mauvaise foi et de désinformation. Vu l’attitude de la Direction, l’APEP ne voyait qu’une seule issue: mettre en œuvre des moyens de pression. Une première journée de débrayage s’est tenue aujourd’hui afin d’obtenir des négociations de bonne foi. L’APEP pourrait déclencher la semaine prochaine une grève illimitée. L'Association des Professeurs de l'École Polytechnique de Montréal regroupe 236 professeur(e)s et chargé(e)s d'enseignement, majoritairement membres de l'Ordre des ingénieurs du Québec. Les professeurs sont responsables de la formation et de l'encadrement de plus de 4400 étudiants inscrits au baccalauréat, 1170 étudiants au 2e cycle et 660 étudiants au doctorat (Ph.D.). En recherche, les professeurs de Polytechnique sont, année après année, parmi les plus performants au Canada. Renseignements: Christian Mascle, Président de l'APEP